Jean Leloup annonce un nouvel album et dévoile un premier single !


13 mai 2019

Jean Leloup est de retour avec L'étrange pays, un nouvel album à paraitre le 24 mai. Le premier single, L'oiseau-vitre, a été dévoilé aujourd’hui.

Après nous avoir envoyé À Paradis City il y a quatre ans, Jean Leloup nous ouvre les portes de L'étrange pays.

Durant un an et demi, Leloup s’est promené avec guitare, micros et enregistreuse. Il s’est arrêté sur des balcons, dans un chalet en bois, dans des chambres d’hôtel, dans une maison au bord d’une falaise au Costa Rica, dans la vieille Land Rover avec son frère, sur une montagne dans Charlevoix, …

« J’aime jouer perché pour voir loin le plus d’horizon possible, le ciel à travers les arbres. Quand il y a de la pluie, c’est encore mieux regarder derrière le rideau d’eau. La nuit, il n’y a personne pour m’entendre, juste parfois les chats, les chiens, les oiseaux, criquets, lézards. Des fois une moto, un camion, une auto. Quand il fait un peu froid, la guitare sonne mieux, je reste dehors et me mets des couvertures. Le temps qui s’arrête. Je me sens libre. » explique-t-il. 

De ce périple sont nées 13 chansons guitare-voix, garanties 100% non formatées, jouées live dehors, le soir, la nuit, parmi les criquets, les geckos, les chiens et les chats dans les ruelles, les écureuils, les corbeaux noirs et les pigeons crottés, comme l’indique la pochette réalisée par Yves Archambault.

L’album L'étrange pays sera disponible le 24 mai via Grosse Boîte.

L'oiseau-vitre, le premier extrait, a été dévoilé aujourd’hui. 

« Un jour, ils ont mis un gigantesque édifice magnifique ultramoderne dans le bois à côté de chez mes parents. Couvert de fenêtres miroir bronze. Les oiseaux se sont mis à se cogner dessus, non-stop, et tomber comme des mouches, autour. Des dizaines par jour. Maintenant, il n’y a plus d’oiseaux morts au pied de l’édifice, comme au début. Je me demande si les oiseaux ont compris le truc ou si finalement ils sont tous morts à des kilomètres à la ronde. » explique Jean Leloup au sujet de cette chanson. 

Écoutez L'oiseau-vitre de Jean Leloup :