Gala de l'ADISQ 2021 : les gagnants sont...


08 novembre 2021

Ce dimanche 7 novembre avait lieu la 43e édition du Gala de l'ADISQ. Douze Félix ont été remis au cours de la cérémonie. Découvrez les lauréats !

Débutée lundi 1er novembre avec le Gala de l’Industrie, suivi le 3 novembre du Premier Gala, l'édition 2021 de Gala de l'ADISQ a été marquée par le sacre de Klô Pelgag. Nommée dans 16 catégories, elle a raflé 13 statuettes dont 6 dans les catégories « artistiques », égalant le record de Céline Dion, repartie avec 6 Félix en 1985 ! 

Déjà récompensé au Gala de l'ADISQ 2020 dans la catégorie Album de l’année – Adulte contemporain pour Quand la nuit tombe, Louis-Jean Cormier a récidivé cette année en remportant le prix pour son quatrième album solo, Le ciel est au plancher.

Nommés pour la première fois cette année, Connaisseur Ticaso, Alex Burger et CRi ne sont pas repartis bredouilles. Les deux premiers ont été récompensés respectivament dans les catégories Album de l'année - Rap et Album de l'année - Country tandis que le producteur CRi est reparti avec le prestigieux Félix de Révélation de l’année, en plus du prix du meilleur album de musique électronique remporté au Premier Gala mercredi.

Découvrez tous les gagnants du Gala de l'ADISQ 2021 : 

Album de l'année – Adulte contemporain :  Le ciel est au plancher, Louis‐Jean Cormier 
Album de l'année – Country : Sweet Montérégie, Alex Burger
Album de l'année – Rap : Normal de l'Est, Connaisseur Ticaso
Album de l'année – Musique instrumentale : Travelling, Daniel Bélanger
Révélation de l'année :  CRi
Artiste autochtone de l'année : Anachnid 
Groupe ou duo de l'année :  Les Cowboys Fringants
Interprète masculin de l'année : FouKi 
Interprète féminine de l'année : Roxane Bruneau
Auteur ou compositeur de l'année / Auteure ou compositrice de l'année : Chloé Gagnon‐Pelletier pour Notre‐Dame‐des‐Sept‐Douleurs, Klô Pelgag
Spectacle en ligne francophone : VIVRE : Le Spectacle spectral, Klô Pelgag
Chanson de l'année : À ma manière, Roxane Bruneau (Roxane Bruneau/Roxane Bruneau, Mathieu Brisset)

Les lauréats du Premier Gala de l’ADISQ : 

Album de l'année – Alternatif : Notre‐Dame‐des‐Sept‐Douleurs, Klô Pelgag
Album de l'année – Anglophone : Phoenix, Charlotte Cardin 
Album de l'année – Autres langues : Renegade Breakdown, Marie Davidson & L’Œil Nu
Album de l'année – Choix de la critique : Notre‐Dame‐des‐Sept‐Douleurs, Klô Pelgag
Album de l'année – Folk : Toute beauté n’est pas perdue, Vincent Vallières
Album de l'année – Jazz : Jazz Vol. 1, Jordan Officer
Album de l'année – Musique électronique : Juvenile, CRi
Album de l'année – Musiques du monde : Pescador De Sueños, Ramon Chicharron
Album de l'année – Pop : Acrophobie, Roxane Bruneau
Album de l'année – Réinterprétation : Histoires sans paroles ‐ Harmonium symphonique, Harmonium, Orchestre symphonique de Montréal
Album de l'année – Rock : Les nuits de Repentigny, Les Cowboys Fringants
Album de l'année – Succès populaire : Acrophobie, Roxane Bruneau
Album de l'année – Traditionnel : Repères, Bon Débarras
Artiste de l’année ayant le plus rayonné hors Québec : Charlotte Cardin 
Artiste de l’année ayant le plus rayonné sur le web : Damien Robitaille
Collaboration internationale de l’année : Klô Pelgag et Pomme pour la chanson Sorcières 
Spectacle en ligne de l’année – Anglophone/Autres langues/Langues autochtones : The Phoenix Experience, Charlotte Cardin
Vidéo de l’année : Mélamine, Klô Pelgag

Crédit photos : Julien Faugere